Yakman

Yakman – L’assurance collaborative en cagnotte solidaire

This post is also available in: enEnglish (Anglais)

No votes yet.
Please wait...

J’ai eu l’opportunité de rencontrer il y a quelques temps Christophe NEVES, cofondateur et CEO de Yakman. Yakman a été créée en 2016 et propose des solutions d’assurance collaborative et affinitaires. Cette solution est une manière un peu différente de gérer l’aspect collaboratif.

Constitution de « pots communs »

Le principal écueil de l’assurance collaborative c’est la notion de groupe. Comme nous l’évoquions à l’époque avec Emmanuelle Mury d’Inspeer.me (qui a depuis cessé ses activités), il est très compliqué de créer une communauté de zéro. Il s’agit donc d’aller adresser une communauté déjà constituée.

La réponse de Yakman est légèrement différente. Chacun peut aller concevoir un produit qu’il proposera par la suite de manière affinitaire à ses réseaux, amis, proches, etc. La constitution groupe est laissée sous la responsabilité d’un porteur, qui pourra être rémunéré pour cela (entre 0% et 5% des montants collectés). Cela ne simplifie pas pour autant la tâche, mais la déporte.

Chacun va donc pouvoir adhérer à une cagnotte, définie pour une durée donnée. Yakman ponctionnera 5% du montant pour le maintien en service.

En clair, cela signifie que chacun d’entre nous peut devenir concepteur d’un produit d’assurance. Cela pose 2 questions :

  • La validation de ce produit : c’est le rôle de Yakman qui valide et tarifie le risque proposé par le porteur. Pour se faire, Yakman s’appuie sur des bases de données et de connaissance des risques pour les évaluer.
  • La notion de distribution : nous sommes à la marge de DDA pour le porteur. Il n’est pas vraiment assujetti pour l’instant, mais on n’est pas très loin des contraintes réglementaires auxquelles il s’agira d’être vigilant

Yakman Yakman

Utilisation des cagnottes

Lorsqu’un sinistre se présente, c’est la communauté qui valide ce sinistre sous 72h. Le principe de confiance est donc de mise entre tous les membres.

Dès que le montant disponible dans la cagnotte est épuisé, le groupe est dissous. Il n’y a donc pas de principe de réassurance par la suite, ni de franchise.

Enfin, si, à la fin de la période de couverture, il reste de l’argent dans la cagnotte, il est redistribué à tous les membres.Yakman

Quelles opportunités pour Yakman

Je vois une opportunité importante, qui serait intéressante à creuser : les blogueurs. En effet, on pourrait très bien imaginer que les personnes qui tiennent un blog, comme moi, envisagent de proposer des offres à leurs visiteurs, ce qui pourrait compléter la monétisation. J’y réfléchis d’ailleurs pour ma part , car il y a peut-être des choses à essayer.

De manière plus générale, nous pourrions très bien envisager une offre équivalente à celles des assurances collaboratives plus classiques autour de la franchise par exemple.

L’enjeu reste bien toujours le même, la création de la communauté, et nous suivrons donc avec attention les prochaines étapes de Yakman.

Vous avez apprécié cette description ?

Retrouvez Yakman sur leur site web pour commencer dès maintenant à créer votre premier produit, ou abonnez-vous à la newsletter, si vous souhaitez être prévenu des prochaines publications.

Yakman – L’assurance collaborative en cagnotte solidaire
0 Partages

Vous pourrez aussi aimer