Raconteur – Future of Insurance 2017

No votes yet.
Please wait...

Le special report de Juin 2017 de Raconteur (Future of insurance 2017) est sorti ! Comme d’habitude pour ces rapports, il est publié également dans les versions imprimées de “The Times” et “The Sunday Times” au Royaume-Uni.

Ce rapport est une succession d’articles, pour la plupart fournis par des partenaires commerciaux. Il n’en demeure pas moins qu’ils présentent une vision ou des chiffres intéressants sur l’évolution du marché de l’assurance.

Ce rapport est lisible en ligne ou téléchargeable.

Points clés à retenir du rapport Raconteur Future of Insurance 2017

Quelques éléments méritent d’être soulignés dans ce rapport.

  • L’accélération de la technologie est désormais bien prise en considération (près de 90% des assureurs)

 

  • Il est nécessaire pour les assureurs de devenir plus agiles dans leur relations avec le monde des startups.

  • Les opportunités digitales sont importantes (tant en impact qu’en délai) sur la plupart des segments de la chaine de valeur de l’assurance et sur tous les produits. A noter tout de même la forte opportunité sur créneau des contrats pour les petites entreprises.

  • Les clients sont de plus en plus enclins à partager leurs données personnels, mais pas sur tous les types de données. Les données de conduite, détection de fumée, voire données de santé et d’exercice sont désormais potentiellement partageables, en revanche, l’ADN, les données de mobilité et ou les historiques web provoquent encore de fortes réticences.
  • Le partage des données est utile pour différents besoins, parmi lesquels, la réduction des coûts de sinistres, l’optimisation des primes, une meilleure sélection des risques ou apporter une réponse plus rapide en cas d’événements.
  • 1 assureur sur 2 considère que des données imprécises seraient un grand risque
  • 21% estiment que la réduction du coût des sinistres serait un bénéfice à l’utilisation de l’analyse avancée des données. (Note: nous partageons cette conviction dans notre observatoire)
  • L’usage de l’assurance auto connectée au Royaume Uni est en pleine explosion. Voir à ce sujet ma lecture du rapport Deloitte sur l’assurance auto connectée, ainsi que celui de Swiss Re sur le potentiel des telematics.
  • La raison principale qui fait qu’un assuré reste chez son assureur est le prix, avec quelques nuances à apporter ! Le premier élément est le geste commercial pour fidéliser l’assuré (22%). Vient ensuite l’absence de meilleure offre chez la concurrence (19%). Puis, l’alignement du prix sur la meilleure offre concurrente est cité pour 17%. Enfin, pour 16%, les gains à changer d’assureur étaient insuffisants pour remplacer les désagréments.

 

 

Raconteur – Future of Insurance 2017

Vous pourrez aussi aimer