predilex

Predilex et la prédiction des provisions pour dommages corporels

This post is also available in: enEnglish (Anglais)

No votes yet.
Please wait...

J’ai eu l’opportunité d’un échange avec Thomas Laurent autour de sa solution dédiée à l’évaluation des dommages corporels. Voici ce qu’il faut retenir de Predilex et la prediction des provisions !

Contexte

Lorsqu’un sinistre se présente, l’assureur doit être en mesure d’en évaluer correctement les coûts à venir. Ceci afin de garantir le bon niveau de provisionnement mathématique. Cet exercice peut paraître simple dans le cas d’un bris de glaces ou d’une consultation médicale en santé. En revanche, c’est beaucoup plus complexe dès lors qu’il s’agit de dommages corporels. En effet, ces sinistres ont d’une part un délai de dénouement très long et d’autre part font apparaître des montants significatifs.

Solutions proposées par Predilex

L’enjeu de cette startup est d’estimer le montant de dommages corporels, et ce dès que possible dans le processus de déclaration de sinistre. Pour cela, Predilex s’appuie sur les décisions de jurisprudence. La société a collecté et catégorisé plus de 15000 décisions de justices afin de pouvoir les affecter à des cas pratiques concrets. Ainsi, lors de la déclaration du sinistre, il est possible d’aller interroger la base. Il suffit pour cela d’indiquer les critères normalisés qui sont demandés. Predilex renvoie alors, par similarités, un montant moyen de dommages qui devront être réglés.

La base est accessible dans le cloud en SaaS, via un formulaire avec des requêtes illimitées. Il n’existe pas aujourd’hui d’interface exposée qui permette de se connecter directement depuis un outil de gestion. Toutefois, le volume de cas que cela représente reste faible et ne rend pas cette fonctionnalité strictement nécessaire.

80% des algorithmes sont prêts. Predilex envisage donc de mettre à disposition son MVP dès janvier 2019 à quelques acteurs pilotes pour affiner sa solution. Ils envisageront ensuite un développement commercial en milieu d’année 2019.

Enfin, la loi pour la la justice du XXIème siècle a pour objectif de faciliter l’ouverture des données. Cela va probablement simplifier le travail de collecte et d’analyse de Predilex.

Limites

2 limites sont clairement identifiées et évoquées :

  • Les décisions à l’amiable : le système ne prend aujourd’hui en compte que les décisions de justice alors qu’une part non négligeable des décisions de ce type sont prises à l’amiable auparavant. Les données n’étant pas disponibles, il est prévu de travailler avec les acteurs (prospects / clients) pour enrichir cette information.
  • Réalimentation du modèle suite au sinistre : L’intérêt de ce type d’outil est de continuer à apprendre au fil du temps. Il n’est pas pour l’instant possible d’améliorer l’algorithme en fonction du réel constaté par la dépense de sinistre.

Quelques perspectives autour de Predilex et la prédiction des provisions

Nous voyons quelques perspectives intéressantes :

  • Un développement possible à l’étranger (Belgique / Suisse), car les modalités de fonctionnement sont proches.
  • La mise à disposition d’une fonctionnalité de traitement en masse pour challenger et affiner les montants déjà provisionnés par les compagnies sur les sinistres en cours
  • Enfin, un lien avec le principe de case managers, afin de proposer dès la déclaration du sinistre un arbitrage au conseiller entre un déroulement de sinistre qui se terminera de manière financière et un sinistre pour lequel la mise en place d’un accompagnement humain peut être pertinent.
Predilex et la prédiction des provisions pour dommages corporels
0 Partages

Vous pourrez aussi aimer