OpenLegacy

OpenLegacy et la connectivité des AS400!

This post is also available in: enEnglish (Anglais)

J’ai récemment eu l’occasion, de rencontrer Romi Stein, CEO d’OpenLegacy, une startup israelienne spécialisée dans les APIs dédiées aux systèmes legacy. C’est l’occasion de présenter plus en détail leur solution. Vous trouverez plus bas la vidéo de l’interview de Romi et de Cyrille Gabory, le directeur commercial pour la France, réalisée durant le MasterClub 2019 du Cercle Lab à Barcelone.


Inscription Newsletter


Proposition de valeur d’OpenLegacy

OpenLegacy permet de connecter facilement les systèmes legacy du système d’information à des outils plus modernes. En effet, il est fréquent chez les assureurs (comme dans beaucoup d’autres secteurs) de trouver des outils assez vieillissant sans qu’il ne soit prévu ni souhaitable de les remplacer. Pour les connaisseurs, nous parlons des AS400 notamment. Ces outils sont encore fréquemment utilisés pour des contrats en run-off ou des produits de longue durée (retraite, prévoyance, etc). Or, si ces outils sont en général assez robustes, deux problématiques se présentent à ceux qui les utilisent: ils sont généralement peu connectés aux autres outils du SI, et les compétences se font de plus en plus rare pour les exploiter ou les faire évoluer.

OpenLegacy répond justement à ces deux problématiques. Avec des équipes compétentes sur ces technologies vieillissantes, AS400, Cobol et autres, OpenLegacy permet de garantir la connectivité et l’accès aux données de ces outils grâce à des connexions plus modernes comme des APIs, ou des webservices.

Détails sur le retour d’expérience d’Ayalon, cité dans la vidéo

Un webinaire pour mieux comprendre:

Perspectives

La facilité de déploiement et d’utilisation des outils d’OpenLegacy permettent de développer rapidement des connecteurs et garantir le désenclavement d’un ensemble de données encore non exploitées jusqu’alors. Amélioration de la connaissance des contrats du client ou perspective de développement commercial pour travailler le portefeuille, ce type de connexion ouvre des perspectives nouvelles. 

Par ailleurs, et c’est un point qui m’est assez cher, c’est l’opportunité de greffer des solutions en parallèle des outils existants sans avoir besoin de remplacer tout le SI. Ainsi, la stratégie de progicialisation, encore très envisagée il y a quelques années est de moins en moins nécessaire. Il est alors possible d’envisager une stratégie SI plus modulaire et de remplacer chaque brique lorsque nécessaire et non systématiquement en un bloc.

Pour aller plus loin

Si la proposition de valeur d’OpenLegacy vous intéresse, vous pourriez aussi jeter un oeil à cet article.

Jinnbee a déjà rencontré plus de 250 startups et vous les fait découvrir au fil de l’eau et via sa chaine Youtube.

Si vous souhaitez rester informés des prochaines publications sur le blog, n’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter:

OpenLegacy et la connectivité des AS400!
0 Partages

Vous pourrez aussi aimer