my data is rich

My data is rich – Rendre la donnée à ses propriétaires

This post is also available in: enEnglish (Anglais)

No votes yet.
Please wait...
En attendant une rencontre dans le monde réel, j’ai eu l’opportunité il y a quelques semaines d’un échange téléphonique avec Eric Zeyl, fondateur de My data is rich. Cette solution est directement dans l’axe de ce que j’ai en tête depuis quelques temps, et notamment suite aux travaux que j’ai pu mener autour du texte RGPD pour des compagnies d’assurance au printemps.

Proposition de valeur de My data is rich

Le postulat de départ de My data is rich, c’est que le client n’est pas nécessairement contre le fait de partager ses données et de donner un accès à des tiers. Cependant:
  • Il veut pouvoir les voir, les matérialiser, savoir ce à quoi il donne accès
  • Il veut maîtriser à qui il donne l’accès
  • Il ne veut pas qu’on puisse utiliser les données contre lui.
Ainsi, My data is rich ambitionne de devenir un tiers de confiance de la gestion des données personnelles afin:
  • de collecter, matérialiser et protéger les données personnelles pour le compte de personnes physiques
  • Anonymiser ces données pour les mettre à disposition du marché et les vendre. Dans ce modèle, 50% de la valeur générée est restituée à l’individu.
La première cible identifiée concerne les données télématiques des véhicules. Le premier objectif historique de My data is rich a donc été de construire un outil de collecte de données télématiques (conforme RGPD) avec un bouton on-off.
Cependant, l’équipe a perçu qu’il était nécessaire d’aller plus loin, et d’accentuer sur la position de tiers de confiance avec un principe de mandat de valorisation de données confié par ses clients.
Ainsi, il est possible désormais de venir renseigner un ensemble de données sur la plateforme. Celles-ci sont par la suite mise à disposition d’acteur divers (pour leur études de marché, ou la conception de leurs offres) ou d’annonceurs pour du ciblage marketing. Ces annonceurs n’ont bien évidemment pas accès à la base de mails, mais ils peuvent, par l’intermédiaire de My data is Rich proposer du mailing ciblé sur des leads de qualité.

Perspectives

Cette proposition de valeur est totalement dans l’air du temps.
La plupart des assureurs (et des acteurs de l’économie au sens large) s’interrogent sur la manière d’exploiter un maximum de données sur leurs clients. Cela se fait plus ou moins discrètement et parfois à leurs dépens. My data is rich propose de renverser la donne:
  • Le client est et reste propriétaire de ses données (au sens des démarches autour des PIMS qu’on voit commencer à se structurer)
  • Un tiers de confiance joue le rôle de garde fou (la FNTC est du coup tout feu tout flammes!)
  • Les tiers, les acteurs de l’économie peuvent accéder à ce graal des données sous réserve qu’ils prouvent qu’ils souhaitent le faire pour apporter de la valeur pour le client.
Cela me semble, à titre personnel comme professionnel, une saine manière d’envisager les choses pour l’avenir et une offre de service responsable et consciente des enjeux à venir.
On en peut que leur souhaiter un développement rapide!

Pour aller plus loin

Vous avez apprécié cet article, pourquoi ne pas aller jeter un œil à notre observatoire mondial d’insurtechs?
Si vous souhaitez découvrir les futurs articles sur les meilleures solutions, tendances et insurtechs du moment, abonnez vous à notre newsletter:

My data is rich – Rendre la donnée à ses propriétaires
0 Partages

Vous pourrez aussi aimer