usages de l'intelligence artificielle

Olivier Ezratty – Les usages de l’intelligence artificielle

This post is also available in: enEnglish (Anglais)

No votes yet.
Please wait...

English version here.


Olivier Ezratty vient de récidiver! Après un guide des startups et un rapport sur le CES de Las Vegas, il publie un document fort intéressant autour du sujet des usages de l’intelligence artificielle!

Périmètre

Ce document aborde 8 grandes parties:

  • Grands courants de l’IA
  • Briques fondamentales de l’IA
  • IA et infrastructure informatique
  • Applications génériques
  • Applications métier
  • Acteurs de l’IA
  • l’IA dans la société
  • L’IA et l’entreprise

C’est un vaste sujet, sur lequel Olivier ne fait pas l’impasse, et fournit un effort de vulgarisation de plus de 360 pages.

Une fois n’est pas coutume, et autant le dire d’entrée, je n’ai pas tout lu et je n’en ferai pas une synthèse ici!

En revanche, je vous invite à lire la section sur les briques fondamentales de l’intelligence artificielle. C’est parfois un peu austère, ou complexe pour des néophytes. C’est néanmoins très documenté et cela repositionne un certain nombre de choses à leur place.

On y parle de

  • Force brute et arbres de décision,
  • Méthodes statistiques,
  • Systèmes experts,
  • Machine learning,
  • Réseaux de neurones,
  • Deep learning,
  • Agents,
  • Artificial General Intelligence.

Les explications sont les bienvenues, notamment sur l’apprentissage supervisé et non supervisé!

usages de l'intelligence artificielle

Au passage, cela me fera surement revoir et préciser ma catégorisation de technologies pour ce blog et pour le panorama Insurtechs.

Contenu à retenir des usages de l’intelligence artificielle

Dans les usages de l’intelligence artificielle, là où l’on peut être exigeant envers Olivier Ezratty, ce n’est pas uniquement de refaire un historique et un descriptif de la technologie, mais bien de s’attarder sur les cas d’usages! En l’occurrence, le sujet est traité et bien traité, par typologie d’actions d’abord, puis par ligne de métier, avec donc une section pour l’assurance.

Voici donc ce que j’en retiens.

Typologie d’usages

La vision artificielle

Les technologies en présence (cf face.com en Israel utilisé par Facebook) sont en mesure d’identifier avec 97,25% de réussite la personne présente sur une photo. Pour mémoire, l’humain y arrive à 97,5%.usages de l'intelligence artificielle

Une telle puissance es utilisée désormais pour le déblocage des iPhones. Elle peut également  être utilisée pour la catégorisation de clichés par exemple, ou pour de l’interprétation d’imagerie médicale et l’identification de maladies.

Les cas d’usage s’appliquent également à la conduite évidemment, avec la capacité à reconnaître les panneaux de signalisation ou la présence d’éléments sur la route (autre véhicule) ou aux alentours (piétons).

Enfin, la reconnaissance de texte (OCR) ou la description d’images en texte ouvrent également de nouvelles perspectives.

Langage

En reconnaissance la voix et plus généralement le langage, on permet tout type d’action en “speech-to-text”, mais aussi pourquoi pas en “speech-to-speech”, avec éventuellement une étape de traduction au milieu…

Les applications concrètes arrivent depuis peu dans nos téléphones et nos logements (Siri, Alexa, etc.), avec des résultats parfois étonnants, même dans un bruit ambiant.

L’interface Homme-Machine (IHM) est donc réduite à sa portion minimale. La prochaine étape sera une connexion directe au cerveau.

Robotique, RH et cybersécurité

Dans la foulée des chatbots, un chapitre est dédié aux robots, mais qui nous intéressera moins dans le cas de l’assurance. A lire toutefois pour les intéressés, notamment sur les aspects d’amélioration de l’accueil physique en agence.

L’aspect RH est vu uniquement sous l’angle du recrutement, et non de la nécessaire évolution des métiers.

Enfin, la cybersécurité revient sur les usages de détection automatique de spam, phishing ou autre attaque. Toutefois, une autre dimension est ouverte, avec les nouveaux risques ouverts par l’intelligence artificielle. Par exemple, lorsque l’on sait comment ils fonctionnent, il est possible de tromper les systèmes d’intelligence artificielle et intégrant des erreurs ou des contournements dans leur entraînement.

Applications métiers

Le tour d’horizon est très large.

usages de l'intelligence artificielle

Je ne m’attarde ici qu’à la section sur l’assurance, mais je vous invite à jeter un oeil sur

  • les transports: section qui aborde en détail la question du véhicule autonome, et de ses techniques. Cela peut servir à tout assureur pour lui permettre de mieux anticiper son risque pour demain.
  • la santé: les enjeux de santé connectée, e-Santé, recherche médicale, etc sont énormes. Plus spécifiquement, on fera le lien avec le secteur de l’assurance avec les objets connectés de santé (les wearables notamment) qui fournissent des informations extrêmement riches pour alimenter les analyses de risques en temps réel pour les assureurs.
Assurance

Les 2 pages consacrées à ce secteur (217 et 218) fourmillent d’exemples des technologies évoquées ci-dessus qu’il serait inutile de vouloir résumer, car c’est déjà très synthétique et donne une vision bien réelle cette fois-ci des solutions existantes, depuis

Conclusion

Pour conclure, je vous invite vraiment à balayer ce document, non pas pour le lire en détail, mais plutôt pour l’avoir comme une référence sous le coude en cas de question ou de doute sur le sujet. Ce n’est probablement pas parfait, mais c’est suffisamment complet pour donner des exemples d’usages de l’intelligence artificielle tous azimuts.

Une nuance à apporter toutefois. Ce type de technologie évolue très vite et je crains que, s’il n’y a pas de mise à jour régulière, ce type de document soit très vite dépassé.

Olivier Ezratty – Les usages de l’intelligence artificielle

Vous pourrez aussi aimer