boost RPA

ARTICLE – 5 ways to boost RPA – 10 juillet 2017

No votes yet.
Please wait...

Source : The Property Casualty 360 – 5 ways to boost RPA (Robotic Process Automation) adoption – 10 juillet 2017

Points clés / Chiffres remarquables :

  • La RPA est aujourd’hui considérée comme une promesse intéressante pour réduire les coûts avec des estimations d’impacts de l’ordre d’un emploi sur 3 qui pourrait être touché.
  • L’article cherche à répondre à la question : Comment les assureurs peuvent exploiter au mieux les capacités du RPA dans leur organisation ? Plus particulièrement :
    • Quels processus sont les plus adaptés au RPA, et comment les prioriser ?
    • Comment la RPA s’adapte à mon modèle opérationnel ?
    • De quels outils de RPA ai-je besoin ?
    • Comment mesurer les résultats attendus ?

5 étapes sont envisagées :

Définition des macro-processus

Comme aucune solution « one-size-fits-all » ne peut fonctionner, il s’agit d’identifier les priorités en fonction des objectifs de l’entreprise, de sa vision et de la charge associée/ressources humaines allouées.

Définir le modèle opérationnel

Pour bénéficier d’un avantage compétitif, il faut être en mesure de déployer rapidement. Ainsi, il faut définir la méthode de gouvernance et le modèle de fonctionnement des différents services. Les meilleurs acteurs du marché ont par exemple mis en place des Centres d’Excellence pour maîtriser au mieux les opportunités d’automatisation.

Analyse de processus

Cela doit se faire en tenant en compte les tâches les plus répétitives et qui consomment le plus de ressources. C’est une opération qui se mener sur toutes les lignes business, et de manière continue. Pour cela, il s’agit de tenir compte des données nécessaires et des règles de gestion. Celles-ci seront impératives pour la mise en place de RPA. A ce stade, il est possible de commencer à mesurer les gains attendus et de construire les business cases associés. Cette opération peut être renouvelée à plusieurs reprises pour identifier de nouvelles possibilités d’optimisation.

Choix des outils

Le choix de l’outil doit être une résultante des analyses précédentes et en aucun cas l’inverse. En effet, pour choisir l’outil, il est nécessaire de savoir :

  • quel type d’automatisations doivent avoir lieu,
  • quels besoins d’entrée de données (OCR par exemple) sont nécessaires,
  • quelle prise en compte de règles de gestion est souhaitée (paramétrage basique ou intelligence cognitive),
  • où auront lieu les automatisations: processus métiers ou IT,
  • qui sera chargé de paramétrer l’outil: des techniciens, des analystes, etc.

Prévoir une implémentation modulaire

En identifiant les étapes clés au sein des processus, cela permet d’envisager une mise en place de type « MVP » (Minimum Viable Product), et ce, de manière incrémentale ou progressive.

La RPA pourrait avoir un impact sur 1 emploi sur 3 dans le monde


Lire l’article en entier sur Property Casualty 360

ARTICLE – 5 ways to boost RPA – 10 juillet 2017

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *