etat du marche iard

AMRAE – État du marché IARD 2017

No votes yet.
Please wait...

L’AMRAE (l’Association du Management des Risques et des Assurances de l’Entreprise) vient de publier son rapport annuel sur l’état du marché IARD 2017.

Comme l’indique le site de l’AMRAE, tous les ans en juillet, l’AMRAE interroge les principaux courtiers sur les tendances des renouvellements sur le marché des risques d’entreprise. Elle en restitue le résultat en septembre à ses Membres sous la forme de l’étude « Etat du Marché de l’assurance IARD ».

Cette année, Aon, Diot, Marsh, Siaci St Honoré et Gras Savoye ont apporté leur contribution.

Contenu du rapport « état du marché IARD 2017 »

Ce rapport, intéressant à bien des égards, présente un point de vue éclairé sur les principales tendances IARD et notamment sur les segments suivants:

  • Dommages et pertes d’exploitation
  • Construction
  • Automobile (surtout axé flottes automobiles car le rapport s’intéresse aux risques d’entreprise)
  • Transport
  • Responsabilité civile
  • Cyberrisks
  • D&O (Directors & officers)
  • Risque crédit
  • Risque politique

C’est donc un véritable tour d’horizon qui est présenté!

Toutefois, nous nous intéresserons ici essentiellement à la partie concernant les risques « cyber ».

Tendances des assurances cyber

4 points sont à retenir sur le sujet:

  • Les attaques récentes (Wannacry entre autres) ont mis en exergue un besoin de couvertures, mais aussi les lacunes des acteurs du marché sur ce point;
  • Des garanties pour couvrir les procédures réglementaires, les frais et les sanctions devront sûrement être intégrées lors des renouvellement de janvier 2018 en prévision de l’arrivée de GDPR;
  • Des ajustements sont à prévoir dans les termes des contrats pour délimiter une frontière entre garanties RC et garanties cyber;
  • La solution de Siaci Saint-Honoré qui propose avec Allianz et Deloitte un transfert du risque de la sous-traitance est mise en avant. (Note: on aurait apprécié un peu plus d’infos sur ce sujet ==> en voici pour ceux que cela intéresse).

Le sujet est encore en plein de devenir. Il illustre l’importance du «partenariat» entre l’assuré, son courtier et l’Assureur dans cette démarche d’innovation autour du transfert du risque.

Pour conclure, le marché se structure! Cela passera probablement par des ajustements réglementaires afin d’affiner la nature des contrats d’assurance cyber. En effet, il existe aujourd’hui de nombreux flous sur ce point. Néanmoins, le marché étant très porteur, nul doute que la multiplication des acteurs et des offres générera ce type de mouvement.

AMRAE – État du marché IARD 2017

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *